Comment je suis passée de brune à blonde.

Hello les chouquettes ! Aujourd’hui je vous retrouve avec un article assez spécial puisque je parle de mes tifs ( ce qui change un peu de mes avis sur le maquillage et tout le reste). Aujourd’hui, je peux me targuer d’être blonde … Mais attention, c’est une vraie imposture, car je suis naturellement brune.

Il est assez brouillon d’expliquer la raison qui m’a poussé à devenir blonde. En fait, c’est juste une vraie lassitude du brun qui m’a donné l’idée de faire un tel changement.

Je ne vois pas beaucoup d’articles à  ce sujet sur le net, ce qui est la raison de la rédaction de mon article.

Il faut savoir que j’ai préféré faire la première étape ( la décoloration) chez un coiffeur. J’avais très peur de virer au orange et je préférait passer par une personne qui s’y connait. L’étape de la décoloration est connue pour être la plus inconfortable: elle agresse énormément le cuir chevelu ( qui du coup « brûle »). Par ailleurs, le coiffeur m’en a averti avant de lancer le processus : peu importe, je voulais devenir blonde ^^ Et par chance, cela ne m’a absolument pas brûlé le cuir chevelu, pour je ne sais quelle raison. La seule chose est que cela m’a donné un peu le tournis avec le produit utilisé.

Ensuite, le coiffeur a utilisé une coloration . Je ne peux pas vous en donner la référence, car entre temps je me suis ré-orientée vers une autre teinte. C’était une sorte de blond miel qui malheureusement, ne me convenait absolument pas, de part mon teint ( je suis naturellement mate de peau). Cela faisait un peu un effet « masque » pas du tout naturel. Ce que je veux vous dire, c’est que tous les blonds ne vous conviendront pas. Le blond pour lequel j’avais opté ne me convenait absolument pas, car il était trop clair.J’ai décidé par la suite de le moduler : ayant une coupe courte, j’ai fait des racines un ton plus foncé en vue de donner un résultat un peu plus naturel.

A présent je fais des retouches blond cendré sur mes racines, qui par la suite s’éclaircissent progressivement au soleil.

Voilà, j’ai un peu résumé ainsi mon expérience capillaire, en espérant que cela puisse vous aider. Ce que je vous conseille, c’est de passer entre les mains d’un professionnel, afin d’éviter les catastrophes capillaires 🙂

Athénais.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s